-->

>>Bouturer un rosier

27 août 2007
Auteur(e) : 

Rappel : de nombreuses variétés sont protégées par leur obtenteur aussi seul celui-ci est habilité à leur reproduction. Dans le cadre d’un usage personnel, vous pouvez cependant y procéder.

Le meilleur moment de l’année pour réaliser vos boutures est l’automne, jusqu’à fin novembre sous châssis.

Prélevez avec un outil bien tranchant une portion de tige de 20 cm environ. Retaillez la pousse en biais sous un œil (endroit d’où partent les feuilles), car c’est un endroit favorable à l’émission de racines.

Si la pousse porte plus d’une paire de feuilles, enlevez les feuilles du bas, ne conservez que celles du haut.

Trempez la tige dans une poudre d’hormones de bouturage et tapotez pour ôter l’excédent. L’utilisation d’hormones n’est pas indispensable, cela fonctionne même sans y avoir recours.

Remplissez un pot (environ 15 cm de diamètre) d’un mélange composé d’1/3 de terreau, 1/3 de sable de rivière ou perlite et 1/3 de terre de jardin.

Préparez les trous à l’aide d’un bâtonnet et enfoncez vos boutures (4 à 5 par pot). Arrosez copieusement pour tasser le substrat et éviter les poches d’air.

Après écoulement de l’eau, rangez vos pots sous châssis pour les protéger du froid. Pensez à aérer régulièrement.

Au printemps, vos boutures seront enracinées et vous n’aurez plus qu’à les installer en terre en apportant un bon terreau au pied pour favoriser leur installation.

Remarque : n’utilisez pas les parties supérieures des tiges pour réaliser vos boutures, les plants obtenus seraient de piètre qualité.

Article tiré du site : http://www.jardin-passion.com
Rubrique:  Culture et soins, fiches pratiques http://www.jardin-passion.com/-Jardiner-.html